Accueil du site > Guide de l’expatrié > La vie locale > La vie à Bobo

La vie à Bobo La vie à Bobo

A Bobo, la journée commence tôt. Une sirène résonne dans la ville et annonce « la montée » à 7h00. La montée, c’est le début de la journée de travail. Elle s’arrête à midi avec la « descente » et reprend ensuite de 15h00 à 17h30. La pause de midi s’accompagne inévitablement d’une bonne sieste si l’on veut tenir jusqu’à la fin de la journée.

A la descente du soir, on peut passer un moment en famille avant de s’offrir de petites sorties dans les maquis (bars en plein air) si les moyens du moment le permettent. Il est ensuite possible d’assister à des concerts au théâtre de l’amitié, au Centre Culturel Français (CCF) ou dans les maquis de la ville.

Enfin, les soirées particulièrement animées peuvent se terminer dans les boîtes de nuit du centre ville pour danser jusqu’à l’aube et terminer au maquis des hiboux autours d’un « porc au four » (prononcer « porque au four »).




écrit par emmanuel
Visualiser au format PDF Enregistrer au format PDF

Répondre à cet article