Accueil du site > Guide de l’expatrié > La vie locale > La culture à Bobo

La culture à Bobo La culture à Bobo

Bobo est connue pour être la ville du balafon en Afrique de l’ouest. Cet instrument traditionnel, qui s’apparente à un xylophone, est très présent et on peut régulièrement assister à des concerts dans les maquis qui bougent, ou dans le vieux quartier.

Musicalement toujours, alors que le coupé décalé a envahi toute l’Afrique et que les griots de boîte de nuit sont devenus les nouveaux maîtres de la musique, Bobo, tel le village gaulois d’Astérix, résiste encore à l’omniprésence de ce mouvement musical. Ainsi, Bobo est devenue la ville de référence au Burkina pour la qualité de son mouvement scénique classique. Les artistes viennent de partout pour se produire dans les maquis de Bobo et la ville peut se vanter de disposer d’une certaine notoriété en la matière.

Du côté du 7ème art, les cinémas de Bobo ont malheureusement disparus les uns après les autres avec l’arrivée massive des CD bricolés : le cocooning a pris le dessus et les bobolais préfèrent maintenant regarder les films en famille plutôt que de se retrouver dans les salles de cinémas du Houet ou du Sya en commentant le film à voix haute et en interpellant le projectionniste lorsque les bandes passent dans le désordre.

Enfin, Bobo propose un certain nombre d’évènements réputés qui méritent leur notoriété : citons notamment la Semaine Nationale de la Culture (SNC) qui se déroule tous les deux ans en alternance avec le Fespaco de Ouagadougou et le festival international de contes Yeleen




écrit par emmanuel
Visualiser au format PDF Enregistrer au format PDF

Répondre à cet article